Minimalisme

ParAtelier DK

Je lis régulièrement des blogs parlant de minimalisme et je suis complètement fascinée par ces gens qui expliquent comment ils arrivent à vivre avec le strict minimum.
Certains de ces minimalistes vivent avec seulement 100 objets (parfois moins), ils déménagent ou voyagent à travers le monde quand bon leur semble (leur valise est effectivement bouclée en moins de temps qu’il ne faut pour le dire), ils sont indépendants et peuvent travailler depuis quasi n’importe quel endroit sur la planète! Et tous d’accord sur un même point: Simplicité = Liberté.

Qui ne rêve pas de vivre dans un environnement zen et d’être libre de faire tout ce dont il a envie? Personnellement, si je compte déjà le nombre de rouleaux de masking tape, de boîtes ou de magazines de décoration que je possède, je dépasse largement le quota minimum « autorisé »! Désireuse d’atteindre moi aussi cet état de bien-être, j’ai donc essayé différentes techniques telles que:
– se débarrasser chaque jour d’un objet que l’on place dans un carton et que l’on donne/jette ensuite.
– éliminer un article du même type que l’on vient d’acheter (on le remplace, on évite ainsi l’accumulation)
– mettre tous les objets dans des cartons et ne sortir qu’au fur et à mesure ce dont j’ai besoin (ce qui reste dans le carton après plusieurs mois signifie alors que nous n’en avons pas réellement l’utilité).

Il est vrai qu’à chaque fois que je me désencombrais de toutes ces choses, je me sentais effectivement plus légère, libérée d’un poids!
Mais j’adore la décoration et m’entourer de beaux objets, est-ce alors incompatible avec le minimalisme? Je pense tout simplement que si chaque chose est à sa place, que nous gardons ce que nous aimons vraiment et ne surchargeons pas notre environnement, nous pouvons très bien avoir un intérieur chaleureux ET minimaliste.

Et vous? Vous sentez-vous aussi plus léger et plus libre lorsque vous décidez de faire un grand tri? Votre intérieur est-il plutôt surchargé ou épuré?

A bientôt,

Laisser un commentaire